Circo #3502

circo02

Candidats 2eme Circonscription

Yves Picard a 49 ans, il est marié et père de deux enfants. Il vit à Saint-Sulpice-la-Forêt et travaille à Rennes comme ingénieur dans l’édition électronique universitaire.  Le Parti Pirate est son premier engagement politique. 
Son suppléant, Camille Desmots a 46 ans et habite le quartier Maurepas. Il est prestataire en tant qu’ingénieur analyste et est impliqué dans le syndicalisme depuis plus de dix ans. Le Parti Pirate est aussi son premier engagement politique.
Je veux témoigner que les idées de liberté et d’engagement sont encore valables, que l’honnêteté et la paix ne sont pas forcément perdues en politique, qu’il est raisonnable de changer notre système gaspilleur et corrompu. Avec Camille Desmots nous souhaitons mettre en ballotage le « à-quoi-bon » et la soumission au fatalisme : pourquoi ne pas se faire confiance à nous-mêmes, de quoi avons-nous peur ?
  • La liberté est encore un projet de société, je lutte contre la dérive autoritaire de notre démocratie, la peur et le repli sur soi.
  • Le citoyen est le seul garant de l’honnêteté de l’action publique, je combats la corruption et le cumul des pouvoirs.
  • Le but de la société est l’émancipation individuelle et collective, la révolution numérique doit en être un outil. Je suis pour l’accès le plus large au savoir et à la culture.
  • Nous avons besoin d’une transition écologique et citoyenne.
À la suite d’Albert Jacquard, je veux promouvoir l’idée que la « finitude » de la Terre et de ses ressources est notre chance de devenir des humains solidaires, tolérants et heureux. 

Le citoyen doit reprendre la main sur la vie publique


La transparence de la vie publique permet de lutter contre la corruption et permet au citoyen de comprendre les enjeux et les mécanismes des décisions qui le concernent • Il faut changer les règles électorales et plus généralement multiplier les instances de décision citoyenne • La baisse du temps de travail doit permettre une hausse de l’implication citoyenne dans la vie publique • L’aménagement du territoire et les niveaux de citoyenneté doivent être mis en cohérence.

Je vote avec vous pour la transparence en politique par le libre accès aux documents (open data) et aux processus de décision.  Faire de la Métropole un échelon réellement démocratique et revoir la loi NOTRe.

La guerre n’est pas un avenir raisonnable

Les politiques doivent être guidées par la nécessité d’un monde d’échanges équitables • La diplomatie est dans la coopération, non dans l’interventionnisme et la dissuasion nucléaire • En France, le Président ne doit pas avoir les pouvoirs d’un seigneur de guerre • L’Union européenne est un acteur indispensable à la paix mondiale par une action de solidarité écologique.

Avec vous, je vote pour un commerce équitable, l’accueil des migrants et l’interdiction de la vente d’armes vers l’étranger.

Le style de vie de chacun est libre


Le revenu universel est une assurance contre la misère. Il permet aussi de faciliter des choix de vie à des moments donnés. Expérimentons, par exemple, le revenu de base agricole • La société doit respecter les minorités, les choix religieux, les choix éducatifs et les diversités sexuelles • Le progrès humain est collectivement mesurable (alphabétisation, santé publique, taux de pauvreté, empreinte écologique, etc.) et individuellement exprimable en bonheur ressenti.

Par solidarité, je vote pour les droits des minorités, les droits civiques pour tous. Pour donner une plus grande place à la pratique de la culture.


Engageons une transition économique, écologique et énergétique


Le culte de la croissance sans fin n’est pas compatible avec la finitude des ressources naturelles. L’économie circulaire est à favoriser dans cet objectif • La terre agricole est une ressource qui devient rare, il faut la protéger de la spéculation et du bétonnage • La production locale d’énergie, associée à des réseaux intelligents, est un moyen d’impliquer les habitants dans une nouvelle politique énergétique, un nouveau dynamisme économique.

Ensemble, luttons contre l’obsolescence rapide des objets, contre l’exportation des déchets. Prenons en compte les apports scientifiques et citoyens en dehors des seuls intérêts financiers.