La guerre n’est pas un avenir raisonnable,
tribune d’Yves Picard

Yves Picard, candidat Pirate dans la 2e circonscription, j’ose défendre encore le pacifisme !

« Il faudra lutter contre l’acceptation passive du destin guerrier de notre espèce. » Albert Jacquard énonce parfaitement la voie, abandonner le fatalisme, devenir conscients de notre solidarité d’humains. Howard Zinn qui a lui bombardé Royan de napalm en 1945, il affirme que la différence entre les sociétés démocratiques et les ennemis de la liberté n’est pas « assez grande pour justifier la boucherie aveugle et massive qui caractérise les guerres modernes. »

Nous devenons nos ennemis en leur faisant la guerre, il nous faut en avoir conscience. En France notamment, nous en payons un prix élevé par l’abandon de nos libertés civiles avec l’État d’urgence permanent. Terry Jones raillait déjà en 2002 la guerre absurde et infinie « au » terrorisme. Que dirait-il de notre France en congé de la convention européenne des droits de l’Homme, elle qui vend des Rafales, elle complice d’assassinats, y compris par drone ?

Quelle défaite morale ! Je vous propose d’élire la seule attitude raisonnable : préparer la paix par un monde d’échanges équitables. Redonnons-nous la capacité diplomatique d’œuvrer pour le bien humain mondialement partagé.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *